Claude Hamot nous a quitté

Claude Hamot nous a quitté hier soir. Il a été pour le kendo en France un précurseur et un semeur de vocations, nos anciens pourront en témoigner. Il a aussi été le fondateur et le senseï du CEPESJA. Nous avions eu l’année dernière l’honneur de fêter en sa compagnie ce bel anniversaire de 40 années du club.
Les anciens du CEPESJA et d’ailleurs se souviendront de son exigence, de l’excellence de sa pédagogie et de son dévouement pour le kendo.
Il y aurait tant à dire mais il y aura un temps pour dire, pour l’heure ce que nous pouvons faire de mieux c’est de nous dire que sans le cœur, il n’y a pas de sabre.
983843_775947169159821_3008875318313854743_nD

41 commentaires sur “Claude Hamot nous a quitté

  1. Toutes mes condoléances à sa famille. Il fut pour moi une grande figure, exemple, dans la pratique du sabre. Qu’il repose en paix.

  2. In a past(1988), I practiced with Hamot sensei during 6 months at CEPESJA dojo.
    I love his all.

    Alway, he said,  » I am Tanuki Oyaji. »
    Very lovely person !

    Thank you & see you again at paradise to Tanuki Oyaji.

    from Crazy ASAMI ( kendo 8 dan)

  3. Je suis profondément ému par son départ, et toutes mes pensées vont à sa famille et aux élèves qu’il a formés et accompagnés. L’empreinte de sa pédagogie restera gravée dans l’esprit et la transmission de cette pratique qu’il aimait décrire comme une démarche avant-gardiste et traditionnelle.
    et merci Claude pour tous ces bons et difficiles moments passés en tant qu’élève

    Bon voyage vers l’ ultime frontière (référence SF)

    Jean François
    Cercle des Escrimes de la Druance
    Condé sur Noireau

  4. Très touché par le départ de M Claude Hamot qui fut l’un de mes premiers professeurs hors du club. Sa présence, son kendo et ses remarques aussi marquantes que son shinaï m’ont aidé à progresser lors de mes passages en stage « enseignants ». Son engagement dans la voie a été un exemple. C’est une chance de l’avoir rencontré, une peine de l’avoir perdu. Toutes mes pensées chaleureuses à ses proches et à sa famille.
    Loïc Guihéneuf

  5. « C’est avec une immense tristesse que nous apprenons la disparition de Claude HAMOT. Le départ d’un budoka nous touche toujours, celui de Claude HAMOT plus qu’aucun autre, nous connaissons notre dette à son égard.

    Nous adressons à sa famille et à tous les membres du CEPESJA notre salut fraternel et nos sentiments les plus attristés.

    Le dojo de Bastia observera une minute de silence à sa mémoire.

    Chjassu No kenshi »

  6. Professeur très apprécié que j’ai eu l’occasion de côtoyer bien des fois hors du Budo XI lors de stages ou d’entrainements d’été au CEPESJA ou il était toujours très agréable de recevoir son enseignement dans la salle « du haut » !
    Avec toutes mes sincères condoléances et pensées pour sa famille.
    Dominique Aufroy

  7. C’est avec beaucoup d’émotion que j’adresse mes sincères condoléances à sa Famille et Amis Kendokas.
    Un Grand Monsieur nous à quitté…
    Emilio Gomez

  8. Claude Hamot fut pour moi un enseignant exigeant et remarquable qui su en juin 1988 me recevoir au CEPESJA venant de cette Nouvelle-Calédonie lointaine et me préparer à mon 1er dan de Kendo. Il a toujours soutenu notre activité Kendo en Nouvelle-Calédonie et son ouvrage » Découvrir le Kendo » avec Yoshimura sensei m’a convié à écrire Vers l’Uchi parfait.

    Mes sincères condoléances s’adressent à sa famille et » l’Association Calédonienne de Kendo et Iaido » se joint à moi en ces moments de grande tristesse.

    Jean-Paul BELHOME

  9. Mes plus sincères condoléances à sa famille, ses proches, ses amis et ses élèves.

    Un grand MERCI M. Hamot pour votre enseignement, votre (im)patience, votre exigence et votre générosité.

    En espérant pouvoir transmettre un peu de ce que vous nous avez donné.

    Jean-Christophe Pezous

  10. En tant que pratiquant à Jussieu à la fin des années 80, on était autorisés à aller s’entrainer à l’autre bout de Paris avec les membres du CPESJA. Je me souviens, avec François Cancalon, on faisait le « tour des dojos » à une époque pour préparer nos grades. M. Hamot avait toujours un commentaire sur le travail qu’on faisait avec lui. Et puis les stages d’enseignement où on visionnait les 7 samourais de Kurosawa… Beaucoup de tristesse, et de sympathie à sa famille et à ses camarades plus proches.

  11. Merci Mino, pour l’info

    Le club Byakuren dojo ainsi que le club CSANC (force ramée de NC) et moi même présentons nos condoléance à la famille HAMOT ainsi cas son club.

    Nul doute que la famille e kendo vient de prendre un homme attachant, humain et pédagode, nous lui seront toujours reconnaissant de sont implication au développement de nos disciplines, et du long travaille accompli pour l’a tout le long de sa vie pour nous tous.

    Au revoir Monsieur Hamot avec le plaisir de vous avoir croiser vous et votre fils en 1997 à Kyoto
    Yvan RITTRESZKI Nouvelle Calédonie

  12. C’est une légende qui nous quitte avec grands regrets. Mes plus sincères condoléances à toute la famille et aux membres du CEPESJA.
    Adieu Claude.

  13. Toutes mes condoléances à la famille.

    Que de souvenir !

    Tous ces longs moments passés avec lui avant les cours pour discuter Kendo puis les geikos ! Les stages de l’équipe de France !

    Merci pour votre enseignement.

    Reposez en paix M. HAMOT

  14. Pascal PETITMENGIN, Dominique COCO, et le club Haku Un Kan s’associent à la peine de la famille de Mr HAMOT….famille au sens large du terme dont nous faisons partie, ces dernières années il nous a manqué dans le monde du kendo Français…et mes élèves auraient aimé croiser le shinai avec ((le père HAMOT)) légende du kendo Français….je le remercie pour ses précieux conseils et encouragements…sans lui rien ne sera plus pareil, son refus du 7ème dan sur dossier aura été son dernier geiko, et celui ci doit nous servir d’exemple….Condoléances et courage en ces jours difficiles….

  15. Toutes mes condoléances à sa femme, ses enfants et petits-enfants.
    Le kendo perd un enseignant remarquable mais aussi un homme d’une grande générosité.
    Merci Mr Hamot pour votre accueil au CEPESJA et pour les moments partagés lors des stages d’enseignements.

  16. J’ai fait partie du CEPESJA de 1992 à 1996 (j’ai encore mon Zekken rouge et bleu), quand je suis arrivé nous nous entrainions encore « en haut de l’escalier ». Durant ces années j’ai pu bénéficier de l’enseignement de M. Hamot et de ses remarques incisives mais justes, de celles qui font progresser. J’éprouve un immense respect teinté d’affection pour cet homme attachant, par-delà son engagement pour faire éclore et grandir le Kendo français.

    J’adresse mes sincères condoléances à sa famille et à ceux qui l’ont côtoyé et aimé, de mon côté je continuerai d’essayer, comme d’autres Kenshi l’ont écrit, de transmettre un peu de ce que j’ai reçu de lui.

    Au revoir au Tanuki qui joue sur la Voie.

  17. C’est avec tristesse que j’ai appris le départ de Claude HAMOT pionnier du Kendo.

    Je veux rappeller l’aide qu’il apporta au Kendo alsacien naissant, en 1974,lorsqu’il appuya de toute son expérience et de son autorité la création d’une comission kendo au sein de la ligue de judo d’Alsace.

    J’avais vingt et un ans et si peu d’expérience….Claude fut un éducateur et un administrateur visionnaire et profondémment humain.Nombreux sont les anciens qu’il a encouragés et épaulés de ses conseils avisés.

    J’adresse mes condoléances à sa famille, à ses amis et particulièrement aux pratiquants du Cepesja qui poursuivent son oeuvre.

    Christphe RODRIGUE

  18. Je suis très touché par le décès de Monsieur HAMOT.

    Si le Kendo est arrivé au stade actuel, c’est un peu grâce à lui. Nous lui en sommes tous reconnaissants.

    Le BUDO XI, moi-même ainsi que mon épouse, présentons nos sincères condoléances à toute la Famille.
    Nous pensons bien à vous.

  19. C’est avec beaucoup d’émotion et de tristesse que je viens d’apprendre la disparition de Monsieur HAMOT.
    GUY vient de le rappeler, nos disciplines et tous les pratiquants lui doivent énormément.
    Beaucoup de souvenirs ressurgissent.

    L’équipe de IAÏDO CRAN-GEVRIER et moi-même présentons nos sincères condoléances à sa famille et ses proches.

    Un grand monsieur nous a quittés. Au revoir Papy Hamot

  20. J’adresse mes condoléances à Eric et Alban ainsi qu’à toute leur famille.

    Je me souviendrai toujours de l’hospitalité que Claude m’offrait lorsque je venais à Paris à la fois comme pratiquant de Kendo et comme collègue de l’université.

    Les pratiquants du Club de Cestas se joignent à moi en cette triste occasion.

  21. C’est avec émotion que je viens d’apprendre le décès de Monsieur Claude HAMOT. Je me souviens de ses précieux conseils quand j’étais jeune enseignant.
    C’est une grande perte pour notre art martial.
    Je m’associe à la peine de sa famille ; ainsi qu’aux membres du CEPESJA et du kendo français qui viennent de perdre l’un de leurs pionniers.

  22. C’est avec une grande émotion que j’ai appris par mon fils Tomoki, que notre cher HAMOT SENSEI est parti !
    J’aimerais m’associer à la peine de sa famille et transmettre mes condoléances sincères.

    Lydia Kondo

  23. je ne lui ai jamais vue mais beaucoup d’entendu dire de sensei Claude Hamot , mes condoléances à la famille et aux membres du Cepesja.

  24. mes sincères condoléances à sa famille et aux membres de son club, et merci à lui pour son enseignement. bonne route.

  25. A toute la famille et à tous les amis de Claude, j’adresse mes condoléances sincères et profondes…

    Sans lui, jamais le kendo n’aurait été aussi beau, fort, magique, engagé, essaimé partout en France et dans le monde, jamais avec la même profondeur, la même passion, la même détermination…
    A lui et à Sensei Kenichi Yoshimura, je dois tout ce que j’ai appris comme débutante, soutenue au club par Jean-Claude Tuvi, Bernard Vergnaud, Roland Motard, Jean-Claude Girot, Philippe Labaye et tant d’autres…
    Mais chaque échange, chaque geiko, chaque stage avec Claude Hamot était puissant d’enseignement. Il voyait en moi comme dans un livre ouvert, mon kokoro et il m’encourageait en me poussant, en me houspillant, en me guidant avec intransigeance vers la voie du sabre qui était toute sa vie. Sa générosité donnée sans compter à des milliers de kendoka, était pour moi un exemple inégalé. Je suis si touchée par son décès, si bouleversée car malgré les années, il reste depuis toujours une part de lui au fond de moi, bien après que j’ai arrêté ma pratique du kendo. Il me reste une flamme qui ne s’éteindra qu’avec ma propre disparition.
    Que toute sa famille soit sûre que Claude était bien un être unique et un « GRAND PETIT HOMME » capable de faire pousser en chacun de nous une volonté, que lui avait repérée alors que nous ne savions même pas qu’elle était en nous. Merci.
    Je suis de tout cœur avec vous, Eric, Alban, Cécile, Annie…et ne peux oublier tout ce qu’il a apporté au kendo français et à ma petite personne.
    Je vous embrasse bien chaleureusement

  26. A toute la famille de Monsieur Claude HAMOT,

    Je viens vous présenter mes condoléances, en mon nom et au nom de Lise HULNET Présidente du club SA SOUCHE NIORT ET MARAIS Karaté Kendo Iaido et vous souhaitons à toutes et à tous beaucoup de courage pour surmonter cette épreuve.

    Je sais combien est grand le sillon du Kendo creusé par Monsieur Claude HAMOT.Il faut remonter loin à l’époque héroique des ALCHEK et COCATRE. Nous devons le rappeler à nos kendokas les moins âgés et leur dire la ténacité de ce FONDATEUR.

    Monsieur Claude HAMOT est et restera dans mon coeur. Je dois vous dire, à vous les proches, qu’hier matin jeudi, à mon réveil, j’ai revu Monsieur Claude HAMOT lors d’un de ses passages au RAIMEIKAN. J’ai revu ce moment avec beaucoup d’intensité. Et en fin de journée, j’apprends son décès. Je suis triste.

    A vous toutes et tous, je vous prie d’accepter, l’assurance de mes sentiments les plus respectueux.

    ETIENNE AVRIL
    LISE HULNET

  27. Toute mes condoléances à sa famille, je pense à Eric, Cécile, Alban . Claude m’a initié au kendo certes mais aussi au ski. pendant des journées entières, par tous les temps, dans le brouillard dans le vent dans la neige dans le froid. Il me faisait une trace . je le suivait à 50cm des talons. Il me disait  » tu dois être plus près 20cm, Reste dans les traces ! ». Je n’avais aucune expérience, Claude m’a fait confiance dans les centres de vacances. merci Claude. Expériences qui m’ont été bien utiles ensuite. Merci Claude.
    Je suis de tout cœur avec sa famille.

  28. La disparition de Claude personne essentielle à ma vie ,à qui j’ai toujours voué une fidèle et respectueuse affection
    me peine. Son enseignement était un bijou précieux (il me parlait comme ça du Kendo..),il est présent dans chacun de mes geikos.
    De tout cœur avec son épouse Annie , la famille de Claude ,ses enfants et mes équipiers entraîneur et amis Éric et Alban ,mes pensées les plus amicales vous accompagnent.
    Frédéric TRAN.

  29. Toutes mes condoléances à sa famille, ses proches, ses amis et au Cepesja.
    Merci Claude pour les souvenirs de tous ces entraînements et stages.

    Veuillez agréer mes sentiments les meilleurs

    Yann Duchatel

  30. Tous les membres du Kenyu sont profondément touchés par la disparition de M. Claude Hamot et s’associent à la peine d’Annie, Eric, Alban et leur famille dans ce moment douloureux.
    Pour les plus anciens d’entre-nous qui l’ont connu, M. Hamot a toujours été un exemple de probité et d’engagement. Il nous manquera, c’est sûr. Mais son message d’ouverture et de partage lors de la pratique du kendo restera une valeur forte pour nous tous.
    Avec toutes nos meilleures pensées,
    Amicalement,
    François, au nom du Kenyu.

  31. La rencontre avec Claude a été très importante pour moi, tout d’abord parce qu’il m’a ouvert son enseignement, généreux , exigeant et tellement motivant.
    Son courage, son exemplarité m’ont toujours impressionné et aidé dans ma vie et pas seulement dans le kendo.
    Marianne et moi sommes de tout cœur avec Annie, ses enfants et ses proches.
    Nous avons perdu un grand Monsieur à nous d’être dignes de ce qu’il nous a appris.

    Bruno & Marianne

  32. Tout pratiquants de Hakuyu kai Carmaux ( enseignante Minori DANIEL -ENDO ) et Millau ( Enseignant Jean-Claude Tuvi ) présentent nos condolérences à la famille et aux pratiquants de CEPESJA.
    Merci pour son enseignement qui continue à vivre ici dans notre région si loin de Paris.

    Nous transmettons sincère amitié à la famille Hammot de la part de Monsieur Pierre Nectoux 92 ans cette année qui a bien connu le début de l’histoire du kendo Français aux côtés de Monsieur Tuvi et Monsieur Hamot.

    Sans vous, l’histoire n’a pas été commencé, nous continuons cette histoire encore et encore…

    Merci Monsieur Hamot pour votre travail. GASSHÔ la main jointe et penser à vous.

    Hakuyu kai Carmaux Millau : Minori Daniel -Endo

  33. Bonjour à toutes et à tous.
    J’ai appris avec beaucoup d’émotion le décès de Monsieur Hamot. Tout le club de Pessac se joint à moi pour vous communiquer nos plus sincères condoléances. Les kendokas français savent tout ce qu’ils doivent à cet homme d’exception.
    Marcel YONNET

  34. PASCAL RENAULT Normandie

    Claude Hamot Senseï a été pour moi celui qui m’a permis de
    comprendre ce qu’était vraiment l’art du sabre…. Kendo… Iaïdo
    comme les deux ailes d’un oiseau… C’est aussi celui qui a su me
    « faire souffrir » pour me faire comprendre que l’on a rien sans rien.
    Il faut pratiquer… se perfectionner… épurer…. et revenir au début!
    Je suis très attristé de sa disparition car je retiendrais de lui son
    exigence, son courage, son engagement, ses regards au creps de
    Reins pendant 3 ans afin de tirer quelque-chose de moi et le mieux
    c’est qu’il y est arrivé…. C’est cela le plus important…

    Merci ô Senseï…. Je n’oublierai rien!

    BUDOKAI DOJO

  35. Malgré la distance qui nous séparait ces dernières années je me suis souvent rappelé les moments intenses, mélange de rigueur et d’humour, partagés au creps de Reims, au cepesja ou dans l’arbitrage des championnats régionaux avec monsieur Hamot. Mon kendo et celui de mes amis du kenyu a évolué directement ou indirectement grâce à l ‘énergie qui l’investissait avec le shinai ou la plume dans notre passion commune. De tout coeur avec Annie, Alban, Eric et ses proches mes pensées vous accompagnent.

  36. Pour Monsieur HAMOT,

    « Former les esprits sans les conformer
    Les enrichir sans les endoctriner
    Les armer sans les enrôler
    Leur communiquer une force dont ils puissent faire leur force
    Les séduire par le vrai pour les amener à leur propre vérité,
    Et leur donner le meilleur de soi sans attendre ce salaire qu’est la ressemblance »
    (Jean Rostand)

    Tel fut l’enseignement de Monsieur HAMOT et qu’il nous a donné la passion de retransmettre à notre tour.

    Nos meilleures pensées à Annie, Jean-Baptiste, Eric, Alban et tous ses proches.

    De la part des cadres techniques et du documentaliste de la CNE KENDO.

  37. Pour Mr HAMOT :

     » Il a tant apporté à notre discipline
    Il a su l’introduire en France là où elle n’était pas encore
    Nous allons de tout notre cœur
    Nous atteler à la tâche
    Pour la continuité
    Tout notre dévouement
    Pour poursuivre son travail
    Tenter d’être à la hauteur
    Pour transmettre encore
    Il a tant donné, tant offert
    Qu’il repose en paix
    Nos pensées vous accompagnent
    Chaleureusement  »

    Le Yushikan de Belfort

  38. Je viens seulement d’apprendre la disparition de Monsieur Claude Hamot.
    Alors que je cherchais un auteur qualifié pour m’aider à étoffer aux Editions Amphora la collection que je venais de lancer (« Découvrir… »), je m’étais tourné vers lui pour un ouvrage sur le Kendo. Il avait répondu à mon appel, alors que nous ne nous étions jamais rencontrés, et son ouvrage « Découvrir le Kendo » parut en avril 1991.
    Pour l’avoir rencontré à Strasbourg, afin de définir avec lui la forme et le contenu de ce livre d’initiation, je me souviens bien de ce grand monsieur des arts martiaux, mon aîné. Je voudrais donc simplement, mais fortement, témoigner ici de ce qui m’avait d’emblée frappé en lui : une rare qualité d’exigence pour le travail bien fait ainsi que le le sens de l’essentiel dans ce qu »il lui importait de transmettre. Merci à vous ! Vous avez transmis…
    C’est le propre d’un Maître. Avec mon souvenir ému…

    Roland Habersetzer

  39. Je tombe sur cet article par hasard.
    J’ai connu M. Hamot dans les années 70. J’avais commencé le naginata et je faisais un peu de kendo.
    Je me souviens des improbables séances de chambara qu’il affectionnait.
    Je garde le souvenir d’un homme toujours chaleureux et bienveillant, qui cachait une petite pointe d’humour très british.
    Bonne route Monsieur Hamot.
    Marine (ex élève du club lillois de judo-kendo)

Répondre à HAKUYU KAI ( Carmaux Millau ) Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *